Les beaux jours sont là, vous avez vu… Le problème c’est qu’à moins d’être l’heureuse descendante d’un père hawaïen et d’une mère tunisienne, vous n’avez pas naturellement la peau bronzée. Hé non…
 
Solution théorique pour éviter le teint « placard Ikea » ou « lavabo de printemps » : l’autobronzant. Lyon-mariage.com fait le point !
 
Alors bien entendu, si c’était si simple, on serait toutes accro à la petite bombe spray miraculeuse qui nous donnerait la mine photoshopée de Laetitia Casta pour la pub L’Oréal. Autrement dit, le style « je reviens de Saint Barth les amis » mais en vrai, vous n’avez pas bougé de votre deux pièces-cuisine de Villeurbanne les Bains…
 
Vous allez voir, cette année encore, on nous vante les mérites du spray, même pas besoin d’étaler, chez L’O…. ils nous font même la vidéo de démo, hop trop facile ! Meuuh non on n’en met pas partout sur le carrelage de la salle de bain !! Et puis on n’en a pas du tout plein les plantes de pieds parce qu’on a pataugé dedans…
 
J’ai tout essayé pour minimiser l’impact post-traumatique : le super gommage avant, l’essuyage des zones cagneuses APRES le passage du produit pour éviter les traces indélébiles de la mort qui vous donnent un air de garder votre crasse pendant 3 semaines, l’achat du tube D… à 400 dollars, mais que nenni. Coûte que coûte, vous dégagez une odeur de vieille carotte défraîchie voir de lard fumé et vous êtes bourrée de traces marronnasses aux endroits creux ou saillants. En effet, il faut le savoir, avec l’autobronzant, vous gardez une odeur persistante et indescriptible pendant 3 jours, un peu comme quand vous mangez de l’ail, mais en plus rance. Très charmant…
 
Ne croyez pas les équipes marketing de L’O… qui vous affirment sur le « sublime bronze express pro » (rien que ça…) : « 0 trace, 0 odeur » !! De deux choses l’une : soit ils mentent (enfin, non, quand même, il y aurait des pubs mensongères ??), soit ils ont eu la maladresse d’avouer finalement a posteriori que les produits d’avant laissaient une odeur âcre et tenace sur la peau…
 
Alors il vous reste éventuellement l’option « douche auto-bronzante », vous savez cette pratique étrange qui consiste à vous faire pulvériser de face, de dos, de profil par un produit de provenance totalement inconnue, le tout à moitié nue dans une cabine de douche. Mais là encore, ce n’est peut-être pas absolument nécessaire ! En témoigne l’hilarant témoignage de Camille Anseaume, j’en pleure encore de rire …

 

Bon, vous l’aurez compris, les beaux jours sont là, il n’y a plus qu’une chose à faire : assumez avec fierté votre teint virginal…