Depuis quelques années j’observe avec intérêt les évolutions de notre société en matière de goût. Comme vous, pressée par le temps, je me suis laissée happer par les repas vite faits et vite mangés particulièrement mauvais pour la santé alors que je suis épicurienne dans l’âme. Pourtant il me semble important de revenir aux fondamentaux. La mondialisation c’est bien, mais pas à n’importe quel prix !
 
Et si nous ralentissions un peu cette course effrénée qui nous empêche de profiter de la vie et qui peut générer toutes sortes de  maladies ?  Parce qu’au fond qu’est ce qui est vraiment important dans cette vie à 100 à l’heure que nous menons chaque jour pour surmonter toutes sortes de défis personnels et professionnels ?
Ne perdons pas de vue l’essentiel, ne nous perdons pas nous même.
Au lieu de consommer sans regarder, arrêtons-nous et observons ce qui se passe dans notre pays industrialisé où l’on nous vend des pommes de Nouvelles Zélande à X€ le kg chez les grands distributeurs alors que l’agriculteur du coin est obligé d’arracher son verger car il n’est plus assez rentable pour poursuivre son activité
 
Rappelez-vous…Proust et sa madeleine, ce petit moment exquis où quelques grammes de plaisir dans notre bouche nous amènent aux confins de souvenirs enfantins. Dans un livre que j’ai lu il y a quelques temps il était écrit cette phrase extrêmement  significative: « puisque nous devons manger chaque jour, autant que ce soit une fête  » !
 
Le premier cadeau que nous pouvons nous faire  c’est d’acheter des produits de qualité. Le bon produit n’est pas celui qui est le plus cher, mais celui qui nous fait du bien sans faire de mal à celui qui le produit.
 
Alors je vous invite à découvrir la « cueillette à la ferme » pour ceux qui veulent mettre les mains dans la terre, au potager et au verger !
 
Non, ce n’est pas une activité pour bobo en mal de verdure je vous rassure ! Cela consiste à aller à la ferme cueillir des produits, qui sont le fruit d’une agriculture raisonnée. En privilégiant les légumes et fruits de saison, non seulement nous mangeons mieux et plus goûteux mais nous nous y retrouvons  également économiquement puisqu’en payant directement les producteurs, l‘économie est de 50 à 60 %, ça vaut le coup non ? Alors pour une activité ludique, économique, écologique et pédagogique, rendez-vous à Fleurieux sur l’Arbresle, bottes en caoutchouc aux pieds et brouette à la main et on fait marcher ses gambettes ! Vous voyez c’est facile, ça vous prend 2h dans le week-end, c’est convivial et surtout ça permet à nos agriculteurs de résister face aux importations intempestives de tout et n’importe quoi.
 
Pour les autres, il y a les AMAP un bon compromis.
 
Vous payez un abonnement à un agriculteur qui vous met à disposition chaque semaine une cagette de fruits et legumes de saison. Le seul inconvénient à mon goût c’est que l’hiver, on mange toujours un peu la même chose et il se peut qu’on en ait vite assez du choux et des pâtissons !
 
Voilà, laissez tomber vos plats surgelés, pizzas industrielles, fast food et compagnie et posez vous, pensez à votre santé et à celle de vos finances. Soutenez nos agriculteurs qui se battent pour préserver une agriculture raisonnée voire bio et peut-être qu’alors nous donnerons à nos enfants le sens des responsabilités et l’envie de revenir à une alimentation qui a du goût et du caractère !